Reinaldo De Santis

Site ; www.reinaldo.fr/

Apocryphe abrégé de  Reinaldo DE SANTIS

Téléphoniste, contrebandier, pisciculteur…
Membre fondateur de la C.C.C.C, Centro Coleccionista de Cactus y Crasas.
Membre correspondant de l’Académie royale de Lunfardo.
Connait contre son gré, caserne et prison.
Collabore à l’échec de plusieurs revues littéraires et humoristiques.

1968  • Se transporte à Paris dans les mois des barricades.
Depuis lors, habite la Ruche. (Quand cet essaim d’artistes est déclaré Monument Public, fait de la gymnastique pour ne pas être classé Momie).

1969  • Contribue aux aspirations de Miou-Miou, Romain Bouteille, Coluche, en passant l’aspirateur au café de la gare. Patrick Dewaere lui commande des masques de théatre.

1973  • Parcourt les Amériques, de la Patagonie à New-York.

1979  • Fait du cabotage dans les Antilles.

1982  • Invente l’Egophone, appareil pour parler avec soi-même.

1994  • Publie le dictionnaire “Argot/Lunfardo”, Edition Corregidor, Buenos-Aires.

1997  • Professeur de sculpture à l’université de Phnom Penh, Cambodge.

2016  • “E PUR SIMOVE”

Menu